mardi 23 mai 2017

LECTURE : "Les animaux dénaturés" et "Zoo ou l'Assassin philanthrope" de VERCORS

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur Les animaux dénaturés de VERCORS d'après son roman essai et sa pièce de théâtre.  
J'ai lu le roman en lecture complémentaire durant l'année de mon baccalauréat français en 2006 et j'ai lu la pièce de théâtre en 2016. 
Vous pouvez retrouver mon avis sur la pièce dans le Bilan #1 : Challenge "Lire tous ses théâtres"





Auteur : Jean Bruller alias VERCORS
(1926-1991)
Titres : Les animaux dénaturés
Date de l'édition : 1975
Edition : Le livre de poche
Nombre de pages : 318 p. 

Dates de lecture : 2006
Genre / Thèmes : Narratif, roman, essai, classique

Résumé : En Nouvelle-Guinée, une équipe de savants auxquels s'est joint le journaliste Douglas Templemore cherche le fameux "chaînon manquant" dans l'évolution du singe à l'homme. En fait de fossile, ils trouvent une colonie bien vivante. Un colonie de quadrumanes, donc de singes. Mais a-t-on jamais vu des singes troglodytes ? Enterrant leurs morts ? Tandis que les hommes de science s'interrogent sur la nature de leur "tropis", un homme d'affaires voit en eux une potentielle main d'oeuvre à bon marché. La seule parade aux noirs desseins du sieur Vancruysen est de prouver l'humanité des tropis. Raisonner en zoologues plutôt qu'en paléontologues ne résout qu'à demi le problème mais offre à Doug Templemore un moyen d'obtenir la preuve nécessaire. Ce qui l'amène à risquer sa tête pour notre plus vif divertissement, et notre édification, car sous le rire de cette satire allègre se pose la grave question de ce que nous sommes, nous les "personnes humaines", animaux dénaturés. 



Auteur : Jean Bruller alias VERCORS
(1926-1991)
Titres : Zoo ou l'Assassin philanthrope
Date de l'édition : 2003
Edition : Magnard
Nombre de pages : 180 p. 
Dates de lecture : 13 mars - 18 mars 2016 Bilan #1 : Challenge "Lire tous ses théâtres")
Genre / Thèmes : Narratif, théâtre, classique

Résumé : La question philosophique fondamentale est de se demander : qu'est-ce qu'un homme ? Anthropologues, paléontologues, zoologistes et médecins en débattent. L'intrigue de 'Zoo' est celle d'un conte philosophique drolatique alliant satire et réflexion morale. L'argument anthropologique sert de cadre à l'investigation philosophique. Il permet, tout en s'amusant, d'acquérir les rudiments nécessaires à l'étude de toutes les sciences humaines.

Je souhaite vous présenter ces deux livres dans une seule et même chronique car ils se complètent et ils traitent de la même histoire. Le roman m'a marqué et le thème abordé est important à aborder. 


J'ai lu le roman Les animaux dénaturés en Première dans le cadre de mon Baccalauréat de français. J'étais en filière générale scientifique donc le professeur de français a privilégié ce livre avec le thème des sciences naturelles.
Vercors a écrit dans un premier temps le roman et une adaptation théâtrale de ce roman a été faite par la suite par l'auteur lui-même.

Le thème important de ces deux ouvrages est qu'est-ce que l'Homme et comment considérons-nous une espèce comme humaine ou non. 
Je considère que le roman est un essai philosophique sous forme de roman.

Il faut lire le roman avant la pièce de théâtre ou si vous ne lisez que la pièce, faîtes des recherches sur le thème du roman. Mais je recommande de lire le roman.

C'est un thème qui n'intéressera très certainement pas tout le monde. Il faut apprécier les sciences autant les sciences humaines que les sciences naturelles.
A travers une histoire, le lecteur doit se poser des questions entr'autres sur l'Homme, l'esclavage et l'espèce humaine.

Dans le roman, on est plongé dans une expédition scientifique où les explorateurs découvrent une nouvelle espèce. Toute la réflexion de "classer" cette espèce est rattachée aux méthodes scientifiques du XXe siècle et du contexte social des mêmes époques (ségrégation, esclavage ...). Il faut avoir cela en tête car on peut être choqué par les propos et les actes des protagonistes. Le lecteur moderne ne doit pas être choqué sur la question de la race mais il doit prendre en compte les caractéristiques scientifiques et contextuelles de l'intrigue. 
On peut considérer qu'il y a deux temps narratifs dans ce roman : le premier est l'expédition et la réflexion de classification sur cette nouvelle espèce ET le second est les conséquences d'un acte dit "scientifique" et le procès.

Contrairement au roman, la pièce de théâtre ne met pas les faits en contexte ni dans une temporalité. On est directement plongé dans le procès. Cependant, on perçoit dans la mise en scène que l'auteur a voulu faire une alternance entre le procès et l'expédition pour que le spectateur comprenne les faits lors de l'accusation. On retrouve les personnages importants du roman dans la pièce de théâtre et on en introduit des nouveaux.


Le ton du narrateur et les propos des personnages ont une teneur scientifique basé sur les faits et les conséquences de cette réflexion, cependant certains éléments et personnages essayent d'introduire des émotions et un côté humain.
On ne peut qu'être touché par le thème car ces livres nous plongent dans une époque et dans une réflexion qui n'est pas celle actuelle. Aujourd'hui, nous avons répondu à ces questions et nous n'avons plus les mêmes techniques et méthodes d'approches.

L'intérêt de cette histoire est que l'on voit les réflexions scientifiques, le cheminement du théorie en fait approuvé et acquis par la société, le contexte historique et technique et surtout on confronte les idées du XXe siècle à celles d'aujourd'hui. 


Je le conseille aux lecteurs intéressés par les sciences naturelles et humaines !


Ce thème n'intéressera pas tout le monde mais c'est une lecture qui m'a marqué ! 







Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire